Enquête de terrain LABEX ITTEM

La montagne péri-urbaine, nouveau jardin de ville ?

Le cas du Plateau du Vercors

Dans le cadre du cours de développement territorial touristique de l’année universitaire 2021-22, encadré par Bernard JEAN, Christelle GENAY et et Rozenn MARTINOIA et grâce au soutien financier du LabEx ITTEM, la promotion du M2 SEST a eu une nouvelle fois l’opportunité de se professionnaliser, en endossant le rôle de consultants en développement territorial. 

L’enquête de terrain concernait cette année un territoire de moyenne montagne aux portes du bassin grenoblois : le « Plateau » du Vercors, dit aussi territoire des « Quatre Montagnes ». Situé au sein du Parc naturel régional du Vercors, il rassemble en l'intercommunalité du massif du Vercors, les communes d'Autrans-Méaudre en Vercors, de Corrençon-en-Vercors, d'Engins, de Lans-en-Vercors, de Saint-Nizier-du-Moucherotte et de Villard-de-Lans.

 

Depuis le début de la crise sanitaire de la Covid-19, à l’instar de l’ensemble des massifs de moyenne montagne française, le Plateau du Vercors a vu sa fréquentation estivale et hivernale évoluer, non sans tensions sur les aménagements et les conflits d’usage. En particulier, de nouveaux publics non acculturés aux activités récréatives de moyenne montagne, ont investi cet espace. Dans le contexte de territoires en transition, sujets à des évolutions démographiques, à de nouveaux modes d'habiter (migrations d’agrément), et en quête d’un nouveau modèle d’économie touristique soutenable, l’atelier pédagogique avait pour but d’éclairer la dynamique territoriale en cours en s’intéressant à ces primo-visiteurs et la façon dont le territoire s'y adapte... ou pas. 

Nos analyses ci-dessous, par groupe de travail :

LabexITTEM-Logotype-SansBaseline-Couleur

Ce travail a été réalisé grâce au soutien financier du LABEX ITEM (ANR-10-LABX-50-01) dans le cadre du programme « Investissements d’Avenir » géré par l’Agence Nationale de la Recherche

Logo_investir_lavenir-300x300 copie.png